Les actus

un livre / un film : Je suis une légende de Richard Matheson

À la une / Chroniques littérature / Littérature / 24/02/2017

Pour un livre / un film je découvre un livre après avoir vu son adaptation au cinéma. Aujourd’hui je vous parle de Je suis une Légende (I am a legend) de Richard Matheson.

Il s’agit de son premier roman sorti en 1954 et vraiment novateur pour l’époque. Il est assez court un peu plus de 200 pages et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a absolument rien à voir avec le film de Francis Lawrence avec Will Smith dans le rôle de Robert Neville.

Le personnage de Robert Neville semble être le seul survivant d’une pandémie qui a transformé l’humanité en une horde de créatures proches du vampire. La pandémie semble être causée par de gigantesques tempêtes de sables et de moustiques. Le livre détaille sa vie quotidienne à survivre dans maison barricadée et à scruter la ville de jour pour y chercher de quoi survivre et ses nuits passées à entendre les vampires tenter inlassablement de pénétrer chez lui par tous les moyens. Après un début un peu lent, dû à une période dépressive et alcoolisée du personnage où il ne peut s’empêcher de ressasser par flashbacks les circonstances durant lesquelles il a perdu sa fille et sa femme, le personnage trouve enfin la motivation au quotidien en décidant de faire des recherches sur la pandémie, alors qu’il n’a aucun bagage scientifique mais beaucoup de temps devant lui.

Le livre regorge de très bonnes idées, que ce soit pour la survie, le rapport aux vampires, la solitude, les découvertes qui donnent constamment au lecteur envie de connaitre la suite. Hélas je dois l’avouer, on sent quand même qu’il s’agit d’un premier ouvrage et certains passages sont plus adroits que d’autres et pourront perdre certains lecteurs qui avaient déjà du mal à s’immerger dans l’histoire. Néanmoins le livre et 1000 fois plus captivant que le film qui a supprimé tous les éléments un peu intéressants et novateurs de l’histoire pour n’en laisser qu’une coquille vide sans intérêt. Le livre est d’ailleurs plus une exploration de la condition humaine face à la solitude qu’un livre d’horreur.

Enfin la fin et la morale du livre est juste magnifique et très bien trouvée et vaut le détour. Le film malgré ses défauts a inspiré beaucoup d’artistes notamment Stephen King ou George Romero.

Oubliez donc le film qui ne vaut rien, le seul survivant doit être le livre !


Étiquettes : , , , ,



bOne

Fondateur de Fiction Pulp, graphiste, illustrateur et écrivain amateur visite les mondes imaginaires depuis 1977 et rêve depuis de moutons électriques, de planètes désertiques et d'elfes sylvains.




Previous Post

Matt Reeves réalisera finalement The Batman

Next Post

Indiana Jones sera de retour en 2019 !





You might also like



0 Commentaire


tu as une question ou un commentaire ?


pour aller plus loin

Matt Reeves réalisera finalement The Batman

Décidément le feuilleton des coulisses de la production du prochain Batman est plus complexe et mouvementé ue Westworld...

24/02/2017