Les actus

Robin Williams, ce génie éternel

Chroniques ciné / Cinéma / 12/08/2014

 

Robin Williams nous a éclairé de son talent toute sa vie mais aujourd’hui la lampe s’est éteinte et le génie s’en est allé…

Formé à la prestigieuse Julliard School de New York, Robin Williams obtint son premier rôle dans Happy Days, l’extraterrestre Mork, en 1978. Il fut tellement marquant qu’une série fut construire autour de ce personnage, Mork et Mindy, pour laquelle il recevra un Golden globe.du meilleur acteur dans une série comique. Il a enchainé les nominations et les distinctions tout au long de sa carrière :

The Best of Times : Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie.

Awakening : National Board of Review Award pour meilleur acteur à égalité avec Robert de Niro.

The Fisher King : Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie.

Aladdin : Saturn Award pour meilleur second rôle, Special Golden Globe Award; MTV Movie Award pour meilleure performance comique.

Ms. Doubtfire : American Comedy Award pour meilleur acteur dans une comédie, Blimp Award pour acteur préféré, Golden Globe Award pour meilleur acteur dans une comédie, MTV Movie Award pour meilleure performance comique

The Birdcage : Screen Actors Guild Award pour meilleure performance de la distribution.

Good Will Huning : Academy Award pour meilleur second rôle, Screen Actors Guild Award pour meilleure performance d’un second rôle.

Robin Williams était avant tout un génie de l’improvisation, tous ceux qui l’ont vu en interview ou sur scène s’en souviennent avec le sourire aux lèvres. Car le voir jouer dans un film est une chose mais le voir être lui même sur scène ou sur un plateau en est une autre. Boule d’énergie, capable de tout, sans limites, il pouvait jongler avec les mots, les personnages et enchainer les fous rires comme personne. Une magnifique illustration de ce talent unique est la fameuse scène du réveil radiophonique de Good Morning Vietnam.

Mais il était également un génie de la voix. Il pouvait la moduler à l’infini, inviter des centaines de voix différentes. Tout le monde se souvient de son interprétation déjantée du génie dans le classique de Disney, Aladdin. Il y délivrait une performance hors-du-commun magnifiquement mis en images par des animateurs qui ont du s’arracher les cheveux pour suivre son débit vocal. C’est depuis cette brillante prestation que les studios n’engagent plus que des acteurs connus pour doubler les personnages de films d’animation. Ce rôle a marqué une génération d’enfants, tout autant émerveillés par Hook, Ms doubtfire ou Jumanji. Son jeu visuel tout en finesse et en explosion enchantait les enfants, qui avait peut-être l’impression de voir évoluer sous leurs yeux un personnage de dessin animé reel. Il a ensuite participé au doublage de deux personnages pour les sublimes Happy Feet de George Miller.

Mais Robin Williams a surtout été reconnu par ses pairs pour ses rôles dramatiques. Sa carrière explose vraiment à partir du Monde selon Garp de George Hill où il arrive à représenter cet écrivain frustré en mélangeant avec finesse drame et comédie. C’est d’ailleurs dans ce genre qu’il va récolter ses plus grands succès critiques avec Le Cercle des Poètes Disparus, L’Éveil, Fisher King, Hamlet, Will Hunting ou L’Homme Bicentenaire. Il est même allé jusqu’à interpréter des personnages totalement antipathiques voire sociopathes dans Insomnie ou Photo Obsession. Je vous recommande vivement de voir tous ces films si vous ne les avez pas vus car ils sont d’une part magnifiques mais surtout car ils permettent d’appréhender l’éventail immense de ses capacités.

Mais comme beaucoup d’humoristes, la part d’humour exacerbée n’est souvent que la couverture d’une facette bien plus sombre. Alors qu’il étincelait sur scène il avait beaucoup de difficultés avec le quotidien. Dès le début de sa carrière dans les années 70 il était dépendant à l’alcool et à la cocaïne et victime de dépressions récurrentes. Très proche de James Bellucci, il a tout arrêté à la mort de celui-ci en 1982. Il a replongé plus de 20 ans plus tard et cette fois c’est la médecine qui l’a rappelé à l’ordre avec une opération du coeur en 2009.  Combiné à un ralentissement de sa carrière et son divorce en 2008, ce fut une période particulièrement difficile pour l’acteur

Et pourtant en 2011 une fois remarié et surtout en 2013 avec la série The Crazy Ones avec Sarah Michelle Gellar, il semblait être reparti du bon pied et avait même plusieurs tournages prévus en 2014.

Robin Williams est décédé le 11 Aout 2014 à l’âge de 63 ans après une superbe carrière de 37 ans durant laquelle il a tourné dans 78 films et des dizaines de séries. Toutes mes condoléances vont à ses proches et surtout à ses enfants.

Il aurait certainement aimé qu’on lui rende hommage avec des rire et des larmes de joie. Je me souviens d’une de ses récentes interviews complètement délirante avec Craig Ferguson pour The Late Late Show en 2013. En quelques minutes à peine l’acteur démontre toute l’étendue de son immense talent.

Je me suis toujours senti proche de lui quand j’ai commencé à en apprendre plus sur l’homme qu’il était à travers des interviews ou des spectacles de stand-up. Je me retrouve beaucoup dans ses défauts et qualités, dans ses moments d’ombre et de lumière. Sa disparition me touche beaucoup.

Tu vas me manquer mon vieil ami.

Pour terminer voici en intégralité une de ses plus grande interview pour Inside the Actors studio :

Enregistrer


Étiquettes : , ,

bOne

Fondateur de Fiction Pulp, graphiste, illustrateur et écrivain amateur visite les mondes imaginaires depuis 1977 et rêve depuis de moutons électriques, de planètes désertiques et d'elfes sylvains.




Previous Post

6 livres à lire avant de voir leur adaptation au ciné

Next Post

Mark Hamill en Luke Skywalker pour Star Wars Episode VII





3 Commentaires

on 12/08/2014

Bien écrit, tout est dit :(

on 12/08/2014

Il nous restera tous ses films à voir et il y en a plein que je n’ai jamais vu

on 14/10/2014

[…] Vous pouvez retrouver l’hommage de BONESCOPE a ce génie éternel en cliquant ICI. […]



tu as une question ou un commentaire ?


pour aller plus loin

6 livres à lire avant de voir leur adaptation au ciné

C'est l'été, vous venez de finir votre livre ou vous en avez marre de vous faire spoiler les films avant de les voir ou tout...

09/08/2014