Les actus

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, la terrible série Netflix

À la une / Chroniques tv / not classified / Série TV / 23/04/2017

Détourne ton regard, cher lecteur. Tu ne trouveras dans cet article aucun réconfort. Pas le moindre mot, la moindre virgule, ne pourra éclairer cette désolante journée. Désolant signifie: Qui cause de la contrariété, de l’ennui ; ennuyeux. Alors détourne ton regard.

Mon nom est Lemony Snicket ai j’ai le regret de t’annoncer que je suis le rapporteur de la terrible histoire des trois enfants Baudelaire : Violette, Klaus et Prunille. Malgré leurs capacités et leur intelligence hors du commun, ces pauvres enfants n’ont pu éviter le sort tragique qui leur a été réservé.

Dès les premières secondes de la chanson du générique, le ton est donné, un ton faussement horrifique mais clairement humoristique qui invite le spectateur a détourner son regard des événements qu’il s’apprête à découvrir. C’est Barry Sonnenfeld (La Famile Adams, Pushing Daisies), qui avait déjà produit le film raté de 2004 avec Jim Carrey, qui est de nouveau à l’origine de cette adaptation en 8 épisodes pour Netflix. Mais cette fois la réussite est presque totale. Réussite qui est dû notamment à la participation de David Handler, l’auteur des romans et donc celui qui se cache si bien derrière Lemony Snicket.

Le point fort de cette adaptation est le soin apporté à l’écriture et à la retranscription du style très littéraire des livres. Les dialogues s’enchainent avec intelligence et humour et donnent à la série son ton unique. Il faudra peut-être pour certains un peu de temps pour s’adapter au style un peu théâtral de l’ensemble, mais comme pour Édouard aux mains d’Argent c’est un des aspects essentiel de la magie de la série. Véritable anti conte de fée, il se dégage de l’ensemble une magie un peu délavée, comme un vieux parc d’attraction à l’abandon qui offre à la foi un reste de magie nostalgique et la monstruosité d’une décrépitude inévitable. Il faut d’ailleurs souligner le soin incroyable apporté aux décors, tous très originaux et servant à merveille l’intrigue. On passe du terne au coloré, du sombre au lumineux, mais toujours avec un magnifique charme désuet entre l’univers de Tim Burton et de Tex Avery. On retrouve ce soin dans les costumes etles  maquillages superbes qui ne sont jamais gratuits et trouvent toujours une fonction à un moment donné.

L’autre vraie réussite de la série est le casting de Neil Patrick Harris qui interprète un comte Olaf complètement loufoque et horriblement ignare. Les fans de How I Met Your Mother seront heureux de retrouver certaines mimiques du personnage de Barney Stinson ainsi que l’actrice Cobie Smulders (Robin Shcerbatsky) dans un petit rôle. Son plaisir d’interpréter un tel personnage est indéniable et il n’hésite pas à pousser son jeu théatral au maximum pour notre plus grand plaisir. Son interprétation constamment à la limite du surjeu n’est pas gratuite et est très vite expliquée car le théâtre occupe une grande part des intrigues des deux premiers épisodes. Les dialogues entre ce Comte Olaf menteur, comploteur et terriblement excentrique et les trois enfants si intelligents, malins et rationnels sont un délice de chaque instant. Les autres personnages croisés par les enfants sont tous à la hauteur du jeu d’Harris et offrent un panel de personnages totalement délirants et délicieux.

L’intrigue commence doucement, peut-être pour nous laisser le temps de nous habituer à ce nouvel univers si particulier, mais ne fait que s’intensifier et s’accélérer au fur et à mesure des épisodes. Le rythme est soutenu par l’action, les machinations machiavéliques du Comte Olaf, les va et vient entre les différents lieux ou flash-backs. Ainsi que les interruptions régulières de Lemony Snicket, pour nous alerter sur l’horreur à venir et nous inviter à ne pas continuer le visionnage, sont un des autres points forts de cette adaptation et renforcent souvent la tension narrative car elles ont le don de surgir au pire moment.

Le style littéraire et théâtral de la série pourrait déplaire à certains qui préfèreraient plus d’action et moins de bavardage. Mais il est fort probable que cela soit rééquilibré dans la saison 2. On pourra reprocher dans la première moitié de la série une structure narrative un peu répétitive, mais qui a le mérite de rester fidèle aux livres. Nul doute que la série prendra plus de libertés dans la saison 2.

La série est donc une réussite quasi totale, le respect au style et à l’univers des livres plaira aux fans de Lemony Snickets, tandis que les autres découvriront un projet vraiment original et différent. Les séries que l’on peut regarder avec ses enfants sont rares et celles qui donnent autant de satisfaction aux deux sont encore plus rares. Les plus jeunes adoreront les péripéties, les complots et leurs dénouement grâce à l’intelligence des enfants Baudelaire, les plus grands apprécieront un sens du verbe maitrisé, un esthétisme raffiné, un humour à double sens et des clins d’oeils à la pop culture.

Jetez vous donc sans plus tarder sur cette pépite ou plutôt comme dirait Lemony Snicket : Veuillez vous épargner la souffrance de regarder ce perturbant spectacle et passez votre chemin.

NDLR : Je l’ai regardé en anglais, donc je ne peux juger de la qualité de la version française, mais c’est une série assez difficile à traduire tout en la gardant accessible à un public familial. Si tu la vois en français partage ton avis dans les commentaires, ce sera vraiment utile aux autres lecteurs.

 

 

 


Étiquettes : , , , , ,

bOne

Fondateur de Fiction Pulp, graphiste, illustrateur et écrivain amateur visite les mondes imaginaires depuis 1977 et rêve depuis de moutons électriques, de planètes désertiques et d'elfes sylvains.




Previous Post

Les prochains livres Star Wars en attendant Les Derniers Jedi

Next Post

Kingsman The Golden Circle : La bande-annonce décomplexée





0 Commentaire


tu as une question ou un commentaire ?


pour aller plus loin

Les prochains livres Star Wars en attendant Les Derniers Jedi

Pour nous faire patienter gentiment jusqu'à la sortie de Star Wars Les Dernier Jedi en Décembre, Lucasfilm va sortir une nouvelle...

21/04/2017