Les actus

Lauren Bacall, le regard perdu

Chroniques ciné / Cinéma / 15/08/2014

lauren_bacall_medium

Lauren Bacall a marqué l’histoire du cinéma dès sa première apparition cinématographique à 19 ans.

Betty Joan Perske est née en 1924 à New York. Ses parents ont divorcé cinq ans plus tard et sa mère a prit alors le nom de Bacall. Elle l’a toujours poussé vers la comédie et la danse. Lauren Bacall entra en 1940 à l’American Academy of Arts où elle rencontra Kirk Douglas, mais sans moyens suffisants pour poursuivre, elle entama une carrière de mannequin et participa à quelques pièces de théâtre sur Broadway.

En 1943, elle fut découverte sur la couverture du magazine Harper’s Bazaar, par la femme d’Howard Hawkes qui a vu en elle le potentiel d’une future star. Il préparait l’adaptation du célèbre roman d’Ernest Hemingway ‘En avoir ou pas’ et recherchait un type de femme bien spécifique un peu à la Marlène Dietrich. Il lui proposa rapidement le premier rôle du ‘Port de l’Angoisse’ face à, rien de moins que, l’immense Humphrey Bogart. La légende veut que complètement terrifiée  sur le plateau, elle ne pouvait s’empêcher de baisser la tête, ce qui l’obligeait à lever les yeux pour voir son interlocuteur. Cette moue est devenue instantanément célèbre et on lui donna le fameux surnom de ‘The Look’. Mais elle n’a pas uniquement charmé les spectateurs, en effet Humphrey Bogart est également conquis. Et ensemble, ils ont entamé une longue idylle, au grand dam de Hawks qui craignait que cela ne se voit à l’écran. Et ce fut notamment le cas avec la fameuse scène du sifflement, qui fait aujourd’hui partie des plus célèbres du cinéma : Si vous avez besoin de moi, vous n’avez qu’à siffler. Vous savez siffler, Steve ? Vous rapprochez vos lèvres comme ça et vous soufflez !

Après guerre, le canon de beauté était plutôt une femme soumise avec des formes, la taille fine, blonde, bref une Marylin. Howard Hawkes lui cherchait un autre type de femme pour interpréter Marie, une femme mince, avec de longues jambes et un caractère bien trempé. Lauren Bacall incarna tellement bien cette femme indépendante qu’elle inspira l’image de la femme moderne des décennies suivantes. Et elle n’avait que 19 ans.

Elle épousa Humphrey Bogart en 1945. ils ont eu deux enfants et sont restés ensemble jusqu’à la mort de l’acteur en 1957. Le couple était l’un des plus mythiques de l’histoire d’Hollywood et ils ont partagé l’affiche pour trois autres films : Le Grand Sommeil, Les Passagers de la Nuit et Key Largo.

En un seul film Lauren Bacall est devenue une légende de l’âge d’or du cinéma Hollywoodien.

Elle n’était pas qu’une femme forte à l’écran, dès 1947, elle se défait de son contrat avec la Warner Bros pour éviter de tourner dans des films qui ne lui conviennent pas. Ensuite en plein McCarthisme, elle rejoint avec Bogart le Comité du Premier Amendement qui dénonce la chasse aux communistes dans le milieu du cinéma. Elle était une démocrate libérale engagée et a participé à l’élection de plusieurs hommes politiques dont Robert Kennedy au sénat en 1964. Cette force et cette indépendance, ont certainement nuis à sa carrière, d’autant plus qu’elle n’aimait pas ce qu’est devenu l’industrie du cinéma, les rôles de potiches, les effets spéciaux omniprésents, etc.

Durant ses 70 ans de carrière, Lauren Bacall a tourné avec les plus grands : Don Siegel dans Le Dernier des Géants; Vincente Minelli dans La Femme Modèle, John Huston dans Key Largo, Sidney Lumet dans le Crime de l’Orient-Express, Robert Altman dans Prêt à Porter , Gus Van Sant dans Dogville, etc.

Je l’ai découverte dans la comédie ‘Comment épouser un Millionnaire’ de Jean Negulesco. Je regardais ce film pour une autre de ses têtes d’affiche : Marylin Monroe. Mais Lauren Bacall l’eclipse très vite car même si Marylin est déjà une grande star à l’époque, c’est une jeune actrice qui manque d’expérience. Plus habituée aux films noirs, la comédie lui sied à merveille, elle marque l’écran de son élégance et de son talent mis en valeur par un second degré subtil dans les dialogues.

Lauren Bacall est décédée hier à l’âge de 89 ans, elle a enfin rejoint Humphrey Bogart pour l’éternité.

lauren_bacall_harper_bazaar

 

Enregistrer


Étiquettes : , ,



bOne

Fondateur de Fiction Pulp, graphiste, illustrateur et écrivain amateur visite les mondes imaginaires depuis 1977 et rêve depuis de moutons électriques, de planètes désertiques et d'elfes sylvains.




Previous Post

Mark Hamill en Luke Skywalker pour Star Wars Episode VII

Next Post

Batman Carnival





You might also like



0 Commentaire


tu as une question ou un commentaire ?


pour aller plus loin

Mark Hamill en Luke Skywalker pour Star Wars Episode VII

Après avoir vu la photo de Mark Hamill sur le tournage de Star Wars Episode VII (ci-dessous), j'ai eu l'idée de faire un petit...

14/08/2014